Transport collectif multimodal et circulation douce : une stratégie régionale

TER Centre à votre rencontre

La mise en œuvre de la stratégie régionale en faveur de l’intermodalité se décline en plusieurs axes d’action.

  • Des orientations concertées entre acteurs du transport collectif

Il importe que les intervenants du secteur du transport collectif partagent leurs conceptions de la mobilité et leurs projets en vue de faciliter l’utilisation combinée de plusieurs réseaux. Ainsi la Région est-elle associée à la définition des orientations de ses partenaires dans le cadre des SCOT (schémas de cohérence territoriale), PDU (plans de déplacements urbains), schémas départementaux des déplacements, études de mobilité à l’échelle de communes, communautés de communes et pays…

De même, la Région consulte ses correspondants dans la mise en perspective de sa stratégie (schéma régional d’aménagement et de développement durable du territoire), dans la mise en œuvre de sa mission de transport régional (comité des partenaires du transport régional), dans l’analyse du service TER aujourd’hui et demain (études).

  • Une information multimodale sur les transports en commun

La centrale d’information multimodale JV-Malin.fr offre aux usagers des transports collectifs en Région des itinéraires combinés sur l’ensemble des réseaux de transport collectif du territoire. Elle est accessible sur Internet et sur mobile (m.jv-malin.fr) et renseigne sur les horaires, temps de parcours, tarifs, correspondances, plans de quartier…

Pilotée par la Région, cette plateforme implique les 18 autorités organisatrices des transports en charge des transports urbains et interurbains.

  • Une recherche de correspondances entre réseaux

La Région échange avec les autorités organisatrices de transport volontaires pour adapter les itinéraires et les horaires de leurs services, réguliers et à la demande, service TER dans les gares du territoire. Elle peut apporter son concours financier aux départements pour la mise en place de rabattement sur les gares en transport collectif.

Elle cofinance, également, des pôles d’échanges multimodaux autour des gares de toute taille en vue de faciliter le rabattement et la diffusion des usagers, à pied, à vélo, en voiture, en bus, en car, en tramway ou en train.

Elle soutient également l’aménagement de cheminements piétons et cyclables ainsi que du stationnement pour les deux-roues autour des gares par les communes intéressées

  • La Région Centre-Val de Loire soutient le développement des modes doux

La Région mène une politique active pour le développement des modes doux et mobilise plusieurs canaux d’intervention :

  • en tant qu’Autorité Organisatrice des Transports, la Région agit pour développer l’utilisation du vélo en articulation avec le TER : plan Vélo, politique d’aménagement des gares régionales intégrant la réflexion vélo en faveur du report modal,

  • au regard de ses compétences d’aménagement du territoire, la Région finance la réalisation de réseaux cyclables dans ses dispositifs contractuels (10 M€ à ce jour) et a amplifié cet axe d’intervention en intégrant les aménagements cyclables dans la 3ème génération de contrats territoriaux,
  • au travers sa politique touristique avec le projet interrégional de la Loire à Vélo et la mise en œuvre du schéma régional des vélo routes et voies vertes.
  • en tant que collectivité employeur via le PDA (Plan de Déplacement de l’Administration)

La Région est membre du Club des Villes & territoires cyclables depuis novembre 2011 : www.clubvillescyclables.org (nouvelle fenêtre)

1)Le Plan vélo

La Région Centre-Val de Loire a adopté, lors de sa session plénière du 17 décembre 2009, un Plan Vélo. Ce plan présente aux acteurs concernés (usagers, collectivités, associations…) les actions que la Région mène en matière d’articulation entre le vélo et le TER Centre-Val de Loire.

Au cours de l’été 2011, les Régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire ont expérimenté un nouveau service pour les cyclotouristes empruntant l’itinéraire de la Loire à vélo. Quatre wagons ont été aménagés afin de permettre le stockage des vélos à bord. Des accompagnateurs, à bord de ces fourgons, embarquaient et débarquaient les vélos. Les places devaient être réservées 48h à l’avance auprès d’un centre d’appel spécifique et pour un coût de 5€ la place.

Ce service a rencontré un franc succès et une grande enquête a été réalisée afin de cerner les améliorations attendues par les voyageurs. Une opération plutôt réussie puisque 94% des répondants conseilleraient le service à d’autres cyclistes.

Pour 2012, l’opération est reconduite mais avec des voitures totalement réaménagées et aux couleurs de la Loire à vélo, pour accueillir environ 40 vélos et ce, sans réservation ni coût supplémentaire. L’accompagnement à bord de ces voitures sera même doublé sur certaines dessertes particulièrement fréquentées.

2)L’expérimentation des Plans de déplacements d’établissements scolaires en 2012

Afin de favoriser le développement des circulations douces et des modes collectifs auprès des lycéens, des équipes éducatives, pédagogiques et techniques, la Région lance, à titre expérimental, un projet d’accompagnement de cinq établissements volontaires dans l’élaboration de Plans de Déplacement d’Etablissements Scolaires (PDES).

Un Plan de Déplacement d’Établissement Scolaire (PDES) est une démarche collective et participative qui implique lycéens, enseignants, personnels de vie scolaire et médico-social, personnel d’encadrement et personnel technique, dont l’objectif est de développer l'écomobilité à l'occasion des trajets domicile-lycée. Sur la base d’un diagnostic partagé des usages, sont définies des actions précises et pragmatiques à mettre en œuvre par les acteurs compétents.

3)L'accompagnement des PDE par la Région.

Au titre de la convention entre la Région Centre-Val de Loire et l’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (Ademe), il est possible d’obtenir un financement pour le lancement de plans d’entreprises (PDE) ou d’administration (PDA).

  • Vers une billettique intégrée

La Région souhaite lever la contrainte que constitue la multiplicité des titres de transport pour les usagers traversant plusieurs territoires.

Dans cet esprit, des solutions sont déjà développées :

D’une part, l’abonnement Starter permet aux salariés et étudiants de combiner, pour un coût réduit, leurs abonnements sur les réseaux TER, Fil vert (Indre-et-Loire), Fil bleu (Tours), Tao (Orléans) et Tub (Blois).

D’autre part, la carte à puce Multipass peut être le support unique de plusieurs abonnements TER, Fil vert et Fil Bleu.

Toutes les informations sur les solutions existantes sont disponibles sur le guide du voyageur TER Centre-Val de Loire.

Et encore TER Bus mis en place depuis maintenant plusieurs années par la Région Centre-Val de Loire en partenariat avec la Communauté d’Agglomération Orléans-Val-de-Loire, SNCF et Keolis Orléans-Val-de-Loire, afin de faciliter les déplacements des habitants de l’agglomération orléanaise. Ter Bus permet aux voyageurs porteurs d’un titre de transport urbain d’emprunter tous les trains et autocars TER Centre-Val de Loire, en 2ème classe, sur les liaisons Orléans/Les Aubrais – Saint-Cyr-en-Val (donc y compris de fait les parcours Orléans – Les Aubrais) et Orléans – la Chapelle-Saint-Mesmin.