Une troisième génération de contrats territoriaux

L’objectif prioritaire de la Région Centre-Val de Loire au titre de sa politique d’aménagement du territoire est d’optimiser les potentialités de développement de chaque territoire au regard de ses spécificités, et de favoriser la cohésion territoriale et sociale de l’espace régional. Elle peut également concourir à la réduction des disparités de développement entre les territoires, et par conséquent les disparités des conditions de vie des habitants.

Afin d’accompagner ses habitants dans la satisfaction de leurs principales aspirations que sont l’emploi, la formation, l’habitat, l’éducation, les services, les transports et la qualité de l’environnement, la Région développe différentes politiques.

Un certain nombre d’entre elles ont avantage à être, tout ou partie, territorialisées.

Il importe en effet de s’appuyer sur les réflexions et initiatives locales pour répondre au plus près des besoins des populations.

Les échelles correspondant aux agglomérations et aux pays sont reconnues comme des niveaux pertinents pour la réflexion, la programmation et la mise en synergie des acteurs locaux. L’échelle des communautés de communes en milieu rural est le plus souvent bien adaptée à la mise en œuvre concrète des actions.

Les politiques contractuelles constituent sans conteste le moyen idéal de mettre en projet les territoires, pour un développement économique et social adapté aux potentialités de chaque territoire composant l’espace régional.

Alors que les premiers contrats régionaux de pays et d’agglomération (deuxième génération) signés s’achèveront en 2008, il apparaît nécessaire de définir les contours de la politique de développement territorial appelée à leur succéder.
Il s’agit en effet de l’outil principal de mise en œuvre de la politique régionale d’aménagement du territoire, qui privilégie la contractualisation pour accompagner les initiatives locales de nos partenaires.

C'est pourquoi le Conseil régional réuni en séance plénière le 20 décembre 2007 a adopté ses nouveaux cadres d'intervention en direction des Pays et Agglomérations, en recherchant :

  • une meilleure lisibilité des priorités régionales,
  • une simplification des procédures et cadres d'intervention,
  • un renforcement du lien entre la Région et ses concitoyens.

En particulier, ces nouveaux contrats s'inscriront dans une démarche d'Agenda 21 local.