L'esprit du CAP Equin

Vos engagements :

  • Améliorer les conditions de production via une sélection génétique sur les semences mâles et l’amélioration des bâtiments d’élevage
  • Valoriser la production à la vente en inscrivant les chevaux dans des parcours de concours nationaux et internationaux, développant ainsi la notoriété de la région.
  • Structurer la filière en reconnaissant le rôle joué par trois pôles techniques : Haras d’Amboise, centre de Lamotte Beuvron, pôle de Lignières.
  • Développer le tourisme équestre
  • Communiquer sur l’esprit filière afin de mettre en avant la région en tant que zone d’élevage de qualité et développer le sentiment d’appartenance des acteurs à une seule et même filière.

Adoption du CAP et actualité :

Ce CAP a été adopté le 6 Juin 2007 par le président du Conseil Régional du Centre et le président du CERC, et révisé en septembre 2009. Cette structure est chargée de l’animation et la mise en œuvre du programme d’actions. La Région a quant à elle mobilisé 450 000€ pour sa réalisation. L’année 2012 permettra d’achever la réflexion menée sur le CAP de 2ème Génération.

Un point pour mieux connaître la filière en région :

La filière régionale :

Cette filière se caractérise par une diversité d’activités reconnues « agricoles » sur le plan juridique (loi de 2005) :

  • l’élevage de chevaux, qui comprend surtout des amateurs
  • les activités de prolongement de l’acte de reproduction (ex : transformation, commercialisation des produits d’élevage) : la boucherie chevaline.
  • les activités d’exploitation (les centres équestres)
  • les activités d’entraînement et de préparation sportive (les courses)

Au total le Centre détient 4,5% du cheptel national soit 20 705 équidés.

L’élevage concerne 8% du cheptel français et concernent 1850 éleveurs. En majorité il s’agit de chevaux de selle français mais aussi de courses d’où une volonté à identifier des lignées génétiques à haut potentiel.

La première et la troisième activité ont la possibilité de participer à l’activité touristique de la région. Celle-ci bénéficie d’ailleurs de deux races locales caractéristiques : le Percheron et l’Ane Grand Noir du Berry.

Les activités pour la consommation sont assurées par 40 boucheries chevalines,  dans le Centre. Près de la moitié de l’abattage est effectué dans le Loir et Cher.

Enfin les courses peuvent se pratiquer dans 12 hippodromes qui organisent 46 réunions de courses par an sur des courses principalement de trot.

Les atouts de la filière :

  • Région centrale facile d’accès et proche de l’Ile de France ce qui représente un bon réservoir de clientèle en région et hors région
  • Des sites de renommée qui peuvent venir structurer la filière
  • La présence de professionnels moteurs sur la région

Les actions prioritaires en région :

  • Consolider le rôle du CERC en tant qu’interprofession de la filière
  • Acheter des semences de haute qualité génétique pour améliorer qualitativement la production en élevage
  • Créer des pôles répartis sur le territoire au service de l’élevage et des acteurs locaux
  • Promouvoir les produits de la région et communiquer sur cette filière
  • Développer le tourisme équestre

Les trois pôles équestres en région centre :

  • Le complexe de Lamotte Beuvron (http://www.lamotte-equitation.fr/ (nouvelle fenêtre)  situé en Sologne est le plus impressionnant. Il accueille les clubs pour des stages ou des vacances dans 200 chambres et sur plus de 25ha de terrain sportif. Il organise de nombreuses compétitions et des évènements internationaux tels que le Generali Open de France qui correspond au plus grand rassemblement équestre d’Europe. Il propose également de réaliser du débourrage et accueille des chevaux en pension dans plus de 500 boxes.
  • Le pôle de Lignières (http://www.polechevaletane.com/ (nouvelle fenêtre) s’étend sur 110 ha. Il s’agit d’une propriété du Conseil Général du Cher qui voulait en faire un centre de sélection du Grand Ane Noir du Berry. Désormais il s’est étendu et a construit un hippodrome accueillant des courses de toutes disciplines parmi les plus réputées (par exemple le Concours complet international). Un centre technique pour la reproduction, un stade équestre et de nombreux boxes font également partis du décor. Enfin le haras d’Amboise plus modeste de part sa taille détient un centre technique. Celui-ci propose plusieurs opérations comme le poulinage, le sevrage, la pension. Sa proximité avec un lycée agricole laisse des opportunités de formation pour les jeunes.

Les sigles pour les nuls :

  • CAP : Contrat d’Appui filière
  • CERC : Conseil Equin Région Centre

Pour aller plus loin : http://www.centre.chambagri.fr/filieres/equins.html (nouvelle fenêtre)
 

Retrouver le CAP Equin

Note moyenne de l'article : 1.4/5
Noter cet article :
noter l'article