Appui régional en faveur de l’agro-écologie, la diversification des systèmes et la transition numérique

« Développer l’innovation en agriculture »

Un des trois piliers du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation de la Région est de mettre en avant « une Région ouverte innovante qui accompagne l’agriculture dans la transition agro-écologique. »

La stratégie régionale pour l’agriculture, adoptée en session du 29 juin 2017, précise les cadres d’intervention dans lesquels l’action régionale est déclinée.

Les CAP filières restent le cadre de contractualisation et l’ossature de la politique régionale. Ils sont complétés par quelques politiques transversales, qui portent les priorités de la Région : les réflexions stratégiques collectives et individuelles, le développement de l’agriculture biologique, le développement de l’innovation, l’humain au coeur de la politique agricole, des actions prioritaires pour la transition agro-écologique.

En matière de soutien à l’innovation, la Région souhaite prioritairement intervenir sur des actions ou projets qui s’inscrivent dans l’objectif de transition agroécologique et d’atténuation et d’adaptation aux changements climatiques dans les pratiques agricoles, en mettant en avant les défis prioritaires de l’agriculture comme la sortie du glyphosate. L’objectif poursuivi n’est donc pas de l’optimisation technique mais plutôt des changements de systèmes, dans un contexte général qui est celui de la compétitivité des exploitations agricoles régionales.

Deux autres thèmes porteurs d’innovation complètent cet objectif prioritaire :

  • la diversification des systèmes d’exploitation et/ou des activités dans les stratégies d’exploitation, en mettant en avant l’adaptation aux marchés et en particulier le renforcement de l’approvisionnement des consommateurs locaux ;
  • la transition numérique de l’agriculture, avec en particulier l’innovation sociétale où le numérique peut être un outil pour retisser le lien entre agriculture et société.

L’approche collective des solutions à mettre en oeuvre, les nouveaux modes d’organisation (au sein des exploitations, entre exploitations, au sein des filières ou du territoire) seront à rechercher.

Cet appel à projets complète les dispositifs de la Région pour le développement de l’innovation. Il vise à soutenir les projets qui ne peuvent pas être accompagnés par les CAP filière / filières locales ou par le Partenariat Européen pour l’Innovation qui peut accompagner des initiatives ponctuelles dès lors qu’un collectif ad hoc est mis en place.

Une attention particulière devra être portée sur la complémentarité des projets déposés avec les autres types de financement possibles et en particulier ceux issus du PRDA, d’Ecophyto (groupes 30000), GIEE, du 11e programme des Agences, ainsi que les différents dispositifs de la Région.

Par projet ou action d’innovation, on entend projet ou action qui met en place un processus visant :

  • à établir et promouvoir l’adoption de solutions originales à un problème spécifique,
  • à valoriser des idées nouvelles en applications opérationnelles.

Ces innovations peuvent être un produit nouveau, une pratique, un service, un processus de production, une nouvelle méthode d’organisation. Elles peuvent être technologiques, nontechnologiques, organisationnelles ou sociales.

L’idée peut être nouvelle dans l’absolu ou peut être déjà existante mais nouvelle dans le contexte géographique ou dans un environnement spécifique. Il peut s’agir d’une thématique jamais traitée ou d’un axe d’étude, d’une idée jamais expérimentés.

Le projet d’innovation doit être nouveau. Par nouveau, on entend un projet/action qui n’a pas bénéficié d’un financement public antérieur.

Le présent appel à projets vise à accompagner des projets ou actions d’innovation mis en oeuvre au niveau régional avec un objectif prioritaire de changement d’échelle dans le transfert des innovations, de généralisation des changements. Les actions menées devront donc avoir une portée régionale (déployées sur l’ensemble du territoire régional et avec un impact significatif sur le public cible visé).

Cependant, certains projets ou actions pourront avoir un périmètre plus restreint. Ils seront alors considérés comme actions ou projets pilote s’ils répondent aux deux critères suivants :

  • le périmètre de l’action ou du projet est restreint (infra régional et/ou limité à un segment du public cible potentiel)

ET

  • le déploiement de l’action ou du projet (phasage dans le temps, moyens déployés, cible à atteindre) est intégré dans le déroulement de l’action ou du projet. La sélection des dossiers se fera prioritairement au travers d’un appel à projets. Cependant, la Région réservera une sous-enveloppe afin de pouvoir accompagner un ou deux projets non identifiés au moment de l’appel à projets.

Appel à projets 2019 sur l’accompagnement des entreprises agricoles

Un des trois piliers du schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation de la Région voté en décembre 2016 est de mettre en avant « une Région entreprenante et solidaire qui met l’humain au cœur du développement de ses entreprises ». 

Ainsi, en matière agricole, au-delà des phases essentielles de l’installation et de la transmission, la Région souhaite mettre l’humain au cœur de ses politiques agricoles pendant toute la vie professionnelle des exploitants.

Prises entre des impératifs économiques tendus et de profondes mutations sociétales, les entreprises agricoles de la région doivent s'adapter tout en restant performantes.

Trois volets sont identifiés et regroupés dans le présent appel à projets commun :

  • les ressources humaines : accès au conseil et au remplacement
  • l’accompagnement des structures en situation de fragilité
  • l’accompagnement stratégique
     

Sur le volet ressources humaines, 5 priorités ont été définies :

  • la gestion de l’emploi et des compétences, la gestion des relations dans l’entreprise, l’amélioration des conditions de travail, le management, avec un point particulier sur l’accompagnement au changement
  • la prise en compte des risques sociaux, au-delà des obligations légales
  • le renforcement des compétences liées à l’employeur
  • la valorisation des métiers (seules seront éligibles les actions transversales en complément des actions déjà menées dans les CAP filières)
  • le développement de l’emploi partagé et du recours au remplacement

Sur le volet accompagnement des agriculteurs en situation de fragilité : 

En temps de crise ou hors crise, l’appel à projets de la Région doit permettre une approche économique adaptée. L’action de la Région a vocation à être souple et réactive pour les accompagnements individuels et à rester régionale pour les actions de coordination et d’animation des dispositifs. Ainsi, l’accompagnement individuel des agriculteurs en situation de fragilité pourra être financé par la Région quelle que soit la situation de fragilité de l’exploitant, quelle que soit l’étape dans laquelle se trouve l’exploitation au moment de l’appui.

Sur le volet accompagnement stratégique des entreprises agricoles :

L’objectif est de proposer, suite aux aides de crise, un dispositif pérenne qui devra permettre aux acteurs de la filière agricole de travailler sur :

  • la multi-performance des exploitations (performances économique, environnementale, sociale et sociétale) avec un objectif de résilience
  • la gestion des ressources humaines
  • la stratégie d’entreprise
  • la compétitivité de l’entreprise.

Le Conseil régional réservera en 2019 une enveloppe financière indicative de 400 000 €  pour l’ensemble de cet appel à projets ouvert du 18 janvier au 1er mars 2019.

Structuration de l’appui au soutien à la mise en place de systèmes alimentaires territorialisés

L’ambition de la Région est d’accompagner la mise en place de nombreux Systèmes Alimentaires Territoriaux, avec un objectif à long terme de couvrir le territoire régional.

La mise en place de tels systèmes n’a pas encore été réalisée dans la totalité de ses dimensions, les expériences actuelles étant le plus souvent des Projets Alimentaires de Territoire.

Le repérage au plus près des territoires des projets actuels, l’accompagnement dans la durée des acteurs qui y participent, l’identification des besoins et des freins pour permettre la mise en place de Systèmes alimentaires territoriaux exigent un travail d’animation sur la durée qui devra être conduit par un acteur habilité en ce sens par la Région du fait de sa présence sur les territoires et de sa compétence en la matière.

Les caractéristiques des PAT sur le territoire régional ont été définies sur la base de la stratégie régionale lors de la conférence régionale de l’alimentation du 13 novembre 2018.

La Région met en place un appel à projet pour choisir l’acteur qui réalisera la mise en place des projets alimentaires territorialisés en 2019. Cet appel à projet est ouvert du 17 novembre 2018 au 30 janvier 2019 inclus.

 Contacts :

Opérations de promotion des terroirs et de la gastronomie des territoires régionaux

L’ambition de la stratégie régionale en faveur de l’alimentation est de faire de la région Centre Val de Loire une région où « l’on mange vraiment bien » et de transformer les acteurs économiques et les citoyens en ambassadeurs des produits et des territoires.

La Région souhaite pouvoir valoriser et faire connaître du grand public les produits du terroir et les professionnels qui les produisent, les transforment, les font vivre. Pour cela, Elle met en place un cadre d’intervention pour 2019 qui se décline :

            Sous forme de deux Appels à Projets pour les évènements de plus de 10 000 visiteurs ouverts :

  • du 1er janvier au 31 mars 2019 inclus pour les manifestations se déroulant au premier semestre 2019
  • du 1er avril au 30 juin 2019 inclus pour les manifestations se déroulant au second semestre 2019

Sous forme d’un traitement au fil de l’eau pour les évènements de moins de 10 000 visiteurs

 Contact :