L’emploi dans la fonction publique en région Centre-Val de Loire

En 2014, près de 210 000 agents relèvent de l’un des trois versants de la fonction publique en Centre-Val de Loire, soit plus d’un emploi sur cinq. L’État est le principal employeur public, avec 88 400 agents. La fonction publique territoriale compte 69 900 agents et la fonction publique hospitalière 51 600 agents.

La région, moins administrée que les autres en 2010, l’est toujours en 2014 avec 82 agents pour 1 000 habitants. Sur cette dernière année, ce sont les mobilités géographiques qui ont permis aux effectifs d’augmenter, avec un solde d’environ 1 000 agents. Ces mobilités concernent surtout les agents de l’État. Les agents recrutés constituent l’essentiel des entrées dans la fonction publique hospitalière et territoriale.

Un agent sur six a 55 ans ou plus en 2014 et devrait donc partir à la retraite d’ici 10 ans. Ce taux est plus faible que nationalement mais, dans la fonction publique territoriale, un agent sur cinq devrait quitter la fonction publique à ce titre dans les 10 ans à venir.

Consulter les deux études sur le site de l’INSEE :

La création d'entreprise en 2014 : des projets modestes

L’essoufflement du régime des auto-entreprises conduit au développement de l’entrepreneuriat classique. Près de 15 600 entreprises ont été créées en Centre-Val de Loire en 2014. Le profil des créateurs n’a pas significativement évolué depuis 2010. Les nouveaux créateurs sont diplômés et expérimentés. Ils exercent souvent dans des activités de services destinées à une clientèle locale, et investissent peu à la création.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

Trois ans après leur création, les entreprises survivent mieux en Centre-Val de Loire

En 2013, près des trois quarts des entreprises créées trois ans auparavant sont encore en activité en Centre-Val de Loire. C’est plus qu’en moyenne métropolitaine et que quatre ans auparavant. Les entreprises créées sous le statut de personne morale sont plus pérennes que celles sous statut de personne physique et les entités industrielles survivent davantage que les commerciales. Un fort investissement initial, le fait d’être entouré et l’expérience métier constituent des atouts de réussite supplémentaires. Les femmes et les jeunes ont plus de difficultés à maintenir leur activité. Entre 2010 et 2013, l’augmentation de l’emploi, notamment salarié, dans les entreprises pérennes compense quasiment les pertes dues aux cessations. Fin 2013, néanmoins, de nombreuses entreprises régionales présentent encore des signes de fragilité, autant de signaux d’alerte sur leur longévité.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

En Centre-Val de Loire, moins d’une création d’entreprises sur trois est le fait d’une femme

Environ 2 800 entreprises ont été créées par des femmes au cours du premier semestre 2010. La création d’entreprises est une activité encore très masculine en Centre-Val de Loire comme en France de province puisque moins d’une entreprise sur trois est créée par une femme. Les créatrices privilégient les secteurs des services et du commerce, et dans une moindre mesure celui de l’industrie. Elles sont majoritairement en emploi au moment de se lancer dans leur projet, mais proportionnellement plus nombreuses que les hommes à être sans activité au moment de la création. Si les créatrices sont plus diplômées que leurs homologues masculins, elles ont moins souvent une expérience antérieure de la création d’entreprises.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

Innovation et recherche privée en région Centre-Val de Loire : 823 entreprises témoignent

L'innovation constitue une réalité pour près de 6 répondants sur 10, qu'elle se concrétise par la mise sur le marché de nouveaux produits ou services, ou qu'elle porte sur un procédé. Elle s'est traduite par des embauches dans plus de la moitié des entreprises concernées, ce qui témoigne d'un réel saut qualitatif, et a permis pour une grande majorité d'augmenter les parts de marché en France. Elle a également favorisé l'accroissement des débouchés de l'industrie à l'international. Les services en ont retiré une amélioration de leur résultat d'exploitation. Le marché constitue indéniablement l'aiguillon principal ; mais il peut aussi être un frein lorsqu’il est insuffisamment cerné. Beaucoup d'entreprises sont également rebutées par l'aspect financier de l’innovation.

Consulter l'enquête 2014 sur l'innovation et la recherche privée en région Centre (PDF - 34 pages - 811 ko)

Plus de 4 000 lycéens supplémentaires, en 2025, en région Centre

À l’horizon 2025, la région Centre accueillerait plus de 4 000 lycéens supplémentaires dans ses établissements. Le nombre des naissances, les mouvements migratoires, mais également les taux de scolarisation influent sur ces effectifs. La hausse serait de plus ou moins grande ampleur selon les territoires, forte sur l’axe ligérien et le nord de la région Centre, plus limitée au sud. Certains périmètres, notamment dans le sud-est, pourraient voir leur nombre de lycéens diminuer.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

Les facteurs de croissance des PME en région Centre

Sur 20 000 PME présentes en 2003 et en 2011, 2 800 sont en forte croissance et génèrent de l’emploi. Les PME du transport et celles des services aux entreprises sont plus fréquemment dynamiques. La croissance des entreprises va de pair avec des facteurs tels l’innovation, la rentabilité du capital ou sa productivité. Mais les PME en forte croissance présentent une dépendance à l’endettement plus marquée.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

Observation sociale du Centre

La Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale a mis en place et assure l’animation d’une plateforme d'Observation Sociale en région Centre (OSC), en étroite collaboration avec l’Observatoire Régional de la Santé. Cette plateforme rassemble des services de l’Etat, des acteurs publics, des collectivités locales dont la Région Centre, des caisses d’assurance maladie et de retraite qui élaborent et consolident des données sociales dans la région.

La collaboration et l'expertise de ces multiples partenaires a permis la réalisation d'un tableau de bord de l’Observation Sociale Croisée des Acteurs Régionaux et Départementaux (OSCARD). Publié chaque année, ce document permet d'identifier les caractéristiques sociales de la région et de mesurer ses évolutions afin d'éclairer la décision publique.
La plateforme OSC dispose également d'un site Internet : cet espace public offre la possibilité d’interroger la base de données sociale à travers une centaine d'indicateurs retenus, d’en extraire des tableaux, de s’informer sur les partenaires sources des chiffres et de consulter la section « études et publications ».

Consultez le tableau de bord OSCARD et le site Internet de l'Observation Sociale du Centre (nouvelle fenêtre)
 

Plus de 9 000 emplois après cinq ans !

En 2011, les entreprises créées cinq ans plus tôt ont généré un solde de 9 300 postes dans un contexte de réduction de l'emploi. Les entreprises pérennes ont embauché 3 200 salariés supplémentaires par rapport à l'année de leur création. Certains facteurs favorisent le développement de ces nouvelles entreprises, tels un capital de départ élevé ou une expérience dans le domaine. Les taux de survie à cinq ans sont supérieurs dans les territoires ruraux, mais la crise y a fragilisé davantage les nouvelles entreprises en fin de période. Des secteurs comme les services aux entreprises ou l'industrie sont plus résistants. Malgré la crise, les jeunes entreprises de cette génération 2006 ont un meilleur taux de survie que celles de la précédente, en 2002, en raison d'un meilleur profil.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

Partager cet article 
  • email
  • facebook
  • twitter
Note moyenne de l'article : 1.2/5
Noter cet article :
noter l'article

La situation géographique de la région Centre favorise la mobilité des étudiants

Les étudiants sont nombreux à changer de région pendant leurs études, particulièrement dans le Centre du fait de sa position géographique et de l’influence de l’Île-de-France. Bien que la région bénéficie d’une certaine attractivité, elle éprouve des difficultés à retenir les étudiants sur son territoire, notamment ceux qui poursuivent des études longues. Les jeunes étudiants de la région privilégient des filières technologiques et professionnelles courtes. Ces choix d’orientation étaient jusqu’ici assez conformes aux besoins du tissu économique régional. L’évolution de l’économie requiert dorénavant des niveaux de qualification de plus en plus élevés, ce qui se traduit par un apport de jeunes actifs diplômés.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)
Note moyenne de l'article : 1.0/5
Noter cet article :
noter l'article

Moins de créations d’entreprises classiques, mais un meilleur potentiel pour durer

La création d'entreprises est particulièrement dynamique depuis dix ans, en région Centre comme ailleurs, grâce à l'assouplissement des conditions à la création dès 2003, puis en 2009 avec la mise en place du statut d'auto-entrepreneur. En 2011, plus de 16 000 entreprises ont été créées dans le Centre, soit trois fois plus qu'en 2002. Près des deux tiers des créateurs de 2011 ont opté pour le statut d'auto-entrepreneur. Un auto-entrepreneur sur quatre aurait cependant créé son entreprise même si ce régime n'avait pas existé.

Les nouvelles créations d'entreprises classiques, hors auto-entreprises, sont moins nombreuses que quatre ans plus tôt ,mais elles démarrent avec de meilleures caractéristiques pour durer : un créateur plus diplômé, plus expérimenté, mieux entouré, davantage aidé et un capital de départ supérieur. Elles génèrent au total à la création autant d'emploi que la génération précédente.

Les auto-entreprises sont dans une situation moins favorable. Le créateur est moins diplômé que les entrepreneurs classiques et deux fois plus souvent inactifs au démarrage de leur projet. Il démarre aussi avec très peu de capital. L'auto-entreprenariat est une opportunité pour certains de démarrer et développer leur activité. Pour d'autres, il ne génère pas de chiffre d'affaire ou n'est qu'une activité de complément pour leur créateur.

Consulter l'étude sur le site de l'INSEE (nouvelle fenêtre)

Note moyenne de l'article : 1.1/5
Noter cet article :
noter l'article

Le tourisme en région Centre, un potentiel d’emplois à valoriser

En région Centre, le tourisme génère 35 000 emplois dont huit sur dix sont salariés, classant le Centre au 11e rang des régions françaises, et au 2e rang des régions de province sans façade maritime ni massif de haute montagne, derrière l’Alsace. L’emploi touristique est en augmentation et résiste bien plutôt à la crise : +11 % entre 2003 et 2010, avec un ralentissement sur les années 2009 et 2011.

Deux secteurs regroupent la moitié des salariés du tourisme : la restauration, 8 900 emplois soit 30 %, et l’hôtellerie, 5 700 salariés soit 1 emploi touristique sur 5.  L’emploi touristique est concentré sur l’axe ligérien mais profite également aux territoires ruraux, notamment dans les activités liées à l’hébergement. 

Ce secteur, à forte composante saisonnière, favorise l’entrée dans la vie active des jeunes et constitue parfois une source de revenus ponctuelle pour des étudiants. Les emplois y sont cependant souvent précaires et peu rémunérés.

Une réflexion est à mener sur l'offre en hébergement, la synergie entre les différents atouts de la région et la qualité des emplois afin de développer ce secteur.

Note moyenne de l'article : 1.4/5
Noter cet article :
noter l'article

Le site de l'INSEE

INSEE L’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) est chargé de la production, de l'analyse et de la diffusion des statistiques officielles en France. Il présente des chiffres clés, des études et analyses, des données détaillées autour des thèmes tels que marché du travail, emploi, entreprises, tourisme.

Consultez toutes les études sur le site de l'INSEE pour la région Centre-Val de Loire