Un nouveau cap pour l'aménagement du territoire

La Région Centre a adopté son Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SRADDT ) – Ambitions 2020, en décembre 2011.

En quoi ce schéma marque-t-il un tournant dans votre politique d’aménagement du territoire ?

Le SRADDT donne une vision de l’avenir de notre région à travers trois priorités : une société de la connaissance porteuse d’emplois, des territoires attractifs organisés en réseau, une mobilité et une accessibilité favorisées. Ce document définit 20 ambitions pour l’avenir à l’horizon 2020. Aujourd’hui, il convient de décliner les dispositifs régionaux d’aménagement du territoire dans chaque bassin de vie que compte notre région.

Quels sont les grands changements dans la politique régionale d’aménagement du territoire ?

L’élaboration du SRADDT a marqué un tournant dans le dialogue entre la Région, ses territoires et les acteurs qui les font vivre, élus, chefs d’entreprise, responsables associatifs, représentants des salariés. Les habitants ont été fortement impliqués dans ce processus à travers 23 débats participatifs. Nous nous inscrivons dans cette continuité.

Pour mieux préparer l’avenir, le diagnostic des forces et faiblesses de chaque territoire sera réalisé à l’échelle de la vie quotidienne des habitants, de leurs lieux de travail, d’habitation, de loisirs, d’approvisionnement, d’études : c’est la définition du bassin de vie. Un second changement doit permettre plus d’efficacité : les différents dispositifs régionaux d’aménagement du territoire n’étaient pas suffisamment coordonnés en durée, ni dans les contenus. Avec les contrats régionaux de solidarité territoriale, il existe dorénavant un dispositif unique qui concerne aussi bien les villages, les pôles de centralité, les communautés de communes que les agglomérations.

Comment les contrats régionaux de solidarité territoriale vont-ils être mis en place ?

La phase de diagnostic à l’échelle du bassin de vie débouchera sur l’élaboration d’un document dénommé “Ambitions 2020 du bassin de vie”, structuré autour de trois priorités : l’emploi et l’économie, le mieux-être social et le maillage urbain et rural. Etabli par la Région, ce document sera issu de la concertation avec l’ensemble des acteurs locaux et avec les citoyens lors de forums. Les priorités identifiées dans ce document constitueront ensuite, pour les Pays et les Agglomérations concernés, la base des actions inscrites dans le contrat régional de solidarité territoriale. Ce contrat sera désormais élaboré, négocié et signé à la fois par la Région, les présidents de Pays et d’Agglomérations, les présidents de communautés de communes et le maire de la ville centre.

Contrat de solidarité territoriale

Rechercher l'actualité


Vidéo à la une

Toutes les vidéos