APPRENTISSAGE : une longueur d’avance en Centre-Val de Loire

La signature le 7 juillet 2017 du Contrat de Plan Régional de Développement de la Formation et de l’Orientation Professionnelle (CPRDFOP) par les partenaires de la formation professionnelle, a permis de réaffirmer l’engagement de la Région en faveur du développement de l’apprentissage avec des initiatives fortes qui seront mises en œuvre au cours des prochaines années.

 

Permettre aux jeunes de construire leurs projets professionnels et de choisir la voie de formation adaptée à leurs besoins :

  • permettre aux jeunes d’effectuer tout ou partie de leur stage de découverte professionnelle de 3ème sur les plateaux techniques des CFA et des lycées professionnels : découvrir plusieurs métiers, « toucher du doigt le métier »,
  • échanger avec des apprentis, des formateurs, des enseignants et des entreprises sur la réalité et le quotidien des métiers,
  • permettre aux CFA, aux branches professionnelles, aux consulaires de venir présenter les métiers aux collégiens et lycéens.

Développer une offre de formation en apprentissage au service des jeunes, des entreprises et des territoires : Un objectif de 23 000 apprentis en 2022

  • élever le niveau de qualification,
  • ouvrir l’apprentissage à de nouveaux secteurs professionnels,
  • déployer des titres professionnels du Ministère du Travail par la voie de l’apprentissage,
  • développer l’apprentissage chez les employeurs publics,
  • s’engager pleinement dans l’expérimentation conduite sur l’entrée en apprentissage jusqu’à 30 ans.

Innover, moderniser au service des jeunes et des entreprises : inventer ensemble le CFA du futur

Depuis 2011, la Région a progressivement déployé l’Espace Numérique de Travail (ENT) NET’O Centre auprès des CFA, leur permettant de disposer d’une « boite à outils » pour le développement de l’usage du numérique. Dans le cadre du CPRDFOP, il s’agira de soutenir l’innovation pédagogique avec notamment la généralisation de l’utilisation du numérique et le développement de nouveaux outils et d’organisations pédagogiques innovantes. Les équipes des CFA seront formées et accompagnées à ces changements dans le cadre d’un pôle d’appui régional.


Le développement de l’usage du numérique répondra également à l’enjeu de l’accessibilité pour les publics fragilisés : équipements particuliers, accompagnement pour des publics en fracture numérique, adaptation au handicap.

Engager une démarche de labellisation des CFA


Cette démarche vise plus particulièrement le renforcement et la valorisation de la qualité de l’offre de service des établissements en direction des apprenants et des entreprises. Cette labellisation répondra à l’enjeu majeur de la sécurisation des parcours de formation et d’accès à la qualification pour les apprentis et les publics apprenants. Elle intègrera plusieurs priorités : l’accompagnement des jeunes et des entreprises dans l’accès à l’apprentissage avec un enjeu de lutte contre les discriminations, l’adaptation des parcours de formation aux besoins des apprenants, l’accompagnement des apprenants, le renforcement du lien avec l’entreprise, le suivi de l’insertion professionnelle des apprentis.

Soutenir les employeurs d’apprentis.

L’apprentissage est un dispositif de formation professionnelle performant et adapté aux besoins en termes d’emploi et de qualification. Pour que l’apprentissage puisse répondre aux attentes des jeunes et des familles, la Région Centre-Val de Loire a choisi de se mobiliser pour accroître le potentiel d’accueil des apprentis au sein des entreprises. La Région Centre-Val de Loire a ainsi développé un dispositif dynamique de soutien aux employeurs d’apprentis structuré autour de 5 primes :

  • 1 prime de 1 000 € annuels par apprenti formé pour les entreprises de – de 11 salariés
  • 1 prime de 500€ supplémentaire pour les employeurs de – de 11 salariés recrutant pour la 1ère fois un apprenti ou n’en n’ayant pas recruté depuis 5 ans.
  • 1 prime de 500€ pour l’aide à la formation des maîtres d’apprentissage (entreprises de – de 11 salariés).
  • 1 prime de 1 000 € pour le recrutement d’un apprenti supplémentaire. Cette prime est versée aux entreprises de – de 250 salariés.
  • 1 prime de 1 000 € pour le recrutement d’un apprenti supplémentaire. Cette prime est versée aux employeurs publics relevant de la Fonction publique territoriale (mairies, conseils départementaux, agglo, etc.) ou de la Fonction publique hospitalière.

Vœu proposé par le Groupe Socialistes, Radicaux et Démocrates et le Groupe écologiste
Apprentissage: pour un pilotage renforcé des Régions


Lors de la Session Plénière du 16 novembre 2017 à Orléans,

  • Le Président Réaffirme son opposition absolue à tout projet qui créerait un système d'aprentissage à deux vitesses
  • Mandate son président pour participer activement aux échanges préalables à la réforme pour assurer la cohérence de la chaîne reliant l’orientation, la formation, le développement économique et l’emploi
  • Soutiendra les réformes en faveur de la responsabilité des Régions pour le développement de l’apprentissage par des dispositifs simplifiés, au plus près du terrain.

 

Rechercher l'actualité


Vidéo à la une

Toutes les vidéos