Depuis la rentrée, du bio et du local dans les cantines des lycées

Servir aux lycéens 40% de nourriture issue des producteurs régionaux, dont 20% de bio. C’est l’objectif que s’est fixée la Région depuis cette rentrée scolaire. L’enjeu est double : soutenir la filière agricole de notre région et offrir une alimentation de qualité aux élèves et au personnel de nos lycées.

Comment garantir aux lycéens une alimentation de qualité, tout en soutenant la filière agricole de la région ? En privilégiant la production locale pour alimenter les restaurants scolaires. Depuis 2016,
Le Conseil régional a ainsi engagé une démarche permettant d’augmenter la part des denrées locales dans les repas proposés en restaurant scolaire. Après une phase d’expérimentation menée l’année dernière dans 10 lycées pilotes, cette mesure innovante est généralisée dans l’ensemble des établissements de la région.

En février dernier, la Région, la Chambre régionale d’agriculture et Bio Centre signaient un protocole d’accord en faveur de l’introduction des produits des filières agricoles locales et biologiques dans la restauration scolaire des lycées. Avec des objectifs ambitieux :

  • soutenir les filières agricoles régionales en privilégiant les circuits de proximité,
  • offrir aux élèves une alimentation de qualité,
  • augmenter progressivement la part de l’alimentation bio pour respecter les objectifs d’approvisionnement fixés par la Loi Grenelle 2,
  • améliorer la traçabilité des achats.

Une réorganisation générale

Généraliser cette mesure dans l’ensemble des établissements nécessite une réorganisation de grande ampleur et la mobilisation de tous les acteurs concernés. Le premier enjeu se situe très en amont : d’un côté, structurer la filière agricole régionale pour qu’elle puisse répondre aux besoins de la restauration collective ; de l’autre, adapter les procédures d’achat pour favoriser l’approvisionnement auprès des filières courtes.

A l’autre bout de la chaîne, il s’agit d’accompagner les lycées dans cette nouvelle politique alimentaire et former les personnels concernés. Par exemple, depuis la rentrée, les établissements dotés de services de restauration sont progressivement équipés d’un logiciel dédié pour les aider dans la gestion de leurs achats. Tous les établissements de la Région devraient être équipés d’ici deux ans.
 

Les chiffres de la restauration scolaire en Centre-Val de Loire

  • 9 millions de repas servis chaque année dans les lycées
  • 60 000 repas servis par jour
  • 1 000 agents mobilisés chaque jour
  • 94 restaurants équipés
  • 70 Millions d’€ de budget annuel (30M€ directement versés par la Région)

 

Note moyenne de l'article : 2.3/5
Noter cet article :
noter l'article

Rechercher l'actualité


Vidéo à la une

Toutes les vidéos