Un budget 2012 plus contraint que jamais

Budget 2012

Le budget de la Région Centre 2012 a été établi dans des conditions plus contraintes que jamais, et ce pour plusieurs raisons :

Le report sur les collectivités du déficit creusé par l'État

Des dotations aux collectivités en baisse, Des transferts de charges non compensés et une réforme fiscale qui a supprimé toute autonomie, alors que nos dépenses augmentent (surcoût de l’énergie, de la charge du TER, augmentation des taux d’intérêts).

Pour compenser le désengagement de l’État et l’augmentation des charges liées en particulier au surcoût de l’énergie pour le chauffage des lycées, le coût des cartes grises est porté au niveau moyen des Régions. Les engagements de la Région sont destinés à relever le défi de la récession économique et sociale qui menace notre pays.

Le refus de l'endettement et du recours à l'emprunt

Face à ces réalités, nous avons refusé la facilité, l’endettement et le recours à l’emprunt, en baisse de près de 11 %. Notre budget 2012 préservera un haut niveau d’investissement qui permet la conduite des grands chantiers d’isolation des lycées, de reconstruction des CFA, de modernisation des lignes TER, de travaux dans les universités et le financement au côté des communes des équipements de services à la population.
 

La volonté d'être une Région toujours plus solidaire et tournée vers l'avenir

Nous avons décidé de maintenir l’effort de solidarité Les interventions en faveur des jeunes sont maintenues, avec notamment la gratuité des livres, l’ordinateur pour les étudiants, l’aide aux mutuelles étudiantes, le tarif à 50 % pour les étudiants sur les TER, la gratuité des formations sanitaires et sociales.

Pour répondre aux défis majeurs de la désertification médicale, la Région engage le programme de 50 Maisons de Santé Pluridisciplinaires. L’effort en direction de l’économie, des PME, de la recherche et de l’innovation sera également confirmé. Il s’agit à travers ces engagements de répondre aux attentes et aux ambitions de l’ensemble des habitants de la région.

Alors que la crise économique fragilise bon nombre d’entreprises artisanales, de PME, d’agriculteurs, d’associations, de coopératives de production, nous avons choisi de leur confirmer notre soutien afin que toutes les possibilités de développement porteuses d’emplois puissent être consolidées.

Le budget 2012 donne la priorité à la poursuite de la mise en œuvre des mesures d’avenir pour le développement régional conjuguant progrès social, croissance économique durable et préservation des grands équilibres environnementaux. Les mesures engagées pour soutenir l’activité et l’innovation tant économique que sociale et environnementale sont au cœur de ce budget 2012.

Nos politiques de formation et d’accompagnement, du CFA au lycée et à l’université, ainsi que nos mesures pour l’intégration et l’accès à l’emploi vont être confortées.

Parmi les mesures essentielles, Mobillico, l’aide destinée aux salariés concernés par les abonnements de train domicile-travail prend effet au 1er janvier 2012.  Sur la base d’un trajet TER en seconde classe, le coût de l’abonnement sera limité à 75 euros.
 

Une Région moteur et chef de file

La Région Centre veut conforter son rôle de chef de file en matière d'éducation et de formation, mais aussi de soutien à un développement durable de l'économie, à celui de l’innovation et de la recherche et de l'emploi.
  • Une région innovante, pourvoyeuse d'emplois durables par la formation tout au long de la vie, la qualification et le soutien à l’innovation
  • Une éco-région pour tous, en marche vers un nouveau modèle de développement
  • Une région solidaire des générations et des territoires avec les maisons de santé pluridisciplinaires, un programme régional de logement social, l’accès au Très Haut Débit

Répartition du budget régional 2012 en pourcentage :

  • Enseignement supérieur et recherche : 4 %
  • Europe et Coopération décentralisée : 3 %
  • Formation, Apprentissage et Education : 45 %
  • Transports et déplacements : 24 %
  • Territoires, Environnement et TIC : 12 %
  • Tourisme et Economie : 6 %
  • Culture et Sports : 6 % 
   
Pour tout complément d’information sur chacun de ces points, vous pouvez vous reporter au passage correspondant dans le document budgétaire complet disponible en téléchargement ci-dessous.
Note moyenne de l'article : 2.5/5
Noter cet article :
noter l'article