Toujours plus ancré dans la vie quotidienne des citoyens

Budget 2008
Chaque année en décembre, la Région Centre vote son budget. Pour 2008, il avoisine 1 milliard 156 M €; une manne financière qu’elle met largement au service du pouvoir d’achat et de la justice sociale.
 
La Région devine en sa jeunesse la source d’un dynamisme que seules de bonnes et équitables conditions d’études sauront faire jaillir. A cet égard, la moitié du budget sera consacrée à l’éducation et à la formation en 2008. Et, ce sont 418 M € qui serviront, notamment, les constructions/restructurations de lycées, la modernisation de leurs mobiliers et de leurs infrastructures sportives.
 
Par ailleurs, la Région portera plus haut encore ces dispositifs parmi lesquels la gratuité des manuels scolaires, « Trans’Europe Centre » ou le Chéquier CLARC. Tous concourent à faire reculer les injustices sociales, tout en préservant le pouvoir d’achat des familles.
Pour François Bonneau, Président de la Région : « Les territoires aux horizons prometteurs sont ceux-là même où vivent des employés, techniciens ou cadres solidement formés. Des salariés mieux formés, ce sont des femmes et des hommes plus à même de maîtriser leur destin professionnel et personnel. C’est pourquoi, en complément de notre engagement pour élever le niveau de qualification des jeunes, je souhaite donner un souffle nouveau à la formation tout au long de la vie ».
 

Le développement durable influe sur le budget

 

De leur avenir, de notre avenir, il est toujours question quand, en trame de fond de l’ensemble de ses politiques, la Région accordera cette année 98 M € à l’aménagement du territoire et à la préservation de l’environnement : « Nous apportons une attention toute particulière au développement de l’offre en logement social et sommes soucieux d’apporter à chaque habitant, et ce, où qu’il habite, un « plus » de qualité de vie. Cela passe par plus de services (notamment en direction des publics fragiles), par ces initiatives créatrices d’emplois ou permettant de préserver les identités culturelle et environnementale des territoires ». Et, parce qu’une meilleure connaissance de soi facilite aussi l’approche de l’autre et, à grande échelle, la cohésion sociale : 40 M € seront consacrés à la culture et au sport soit un bond significatif de 16 %.
 
Par ailleurs, la Région lance son agenda 21. A travers lui, toutes les politiques seront pensées dans une perspective de développement durable : « Pour mieux lutter contre le réchauffement climatique, préserver la biodiversité ou la cohésion sociale ».
 
Ce document « pour un XXIe siècle préservé » repose sur 10 thèmes prioritaires qui viennent naturellement influer sur le budget. A cet égard, la Région crédite sa politique des Transports de 166 M € pour aller plus loin dans l’offre ferroviaire, le développement des circulations douces.
 
Côté économie, tourisme et innovation, 55 M € contribueront à inciter les entreprises à prendre en compte les critères de développement durable dans leur croissance, encourageront l’émergence d’une économie sociale et solidaire.

 

Penser l’horizon, c’est voir loin dans l’espace et le temps

Pierre angulaire de l’avenir, la vitalité de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Cette année, une partie des 35 M € dévolus à cette thématique améliorera la qualité de vie des 60 000 étudiants de la région (large place accordée à leur mobilité internationale); quand l’autre portera la recherche et l’innovation : « Une hausse des crédits de 8 % par rapport à 2007 qui traduit ce nouvel élan que nous souhaitons donner à la recherche ; en lui trouvant des aboutissants plus concrets pour notre tissu socioéconomique, un réel écho dans la vie de nos concitoyens ».

Voir loin dans le temps mais aussi dans l’espace, tel est le credo de la Région : « Le développement durable, comme nous l’envisageons, passe inévitablement par l’ouverture sur le monde ». A cet effet, une enveloppe de 35 M € nourrira de plus belle la citoyenneté européenne et servira cette cause qu’est l’extrême urgence de réduire la fracture Nord/Sud.

Ce que fait la Région Centre avec 100 € 

Répartition du budget régional pour 100 € :

  • Enseignement supérieur et recherche : 4,18 €
  • Europe et Coopération décentralisée : 4,17 €
  • Formation et Education : 49,32 €
  • Transports et déplacements : 19,57 €
  • Aménagement des territoires : 11,51 €
  • Tourisme et Economie : 6,50 €
  • Culture et Sport :4,75 € 

Pas d'augmentation de la fiscalité directe en 2008 

Avec un taux de 2,83 % en région Centre, la taxe professionnelle reste en dessous de la moyenne. La taxe sur le foncier bâti sera de 3,47 %. La taxe sur le foncier non bâti sera de 8,62%.

 

Côté fiscalité indirecte

Comme s'y était engagée la majorité, la taxe sur les cartes grises reste calquée sur l'inflation; cette année, il faudra compter 31,58 € par cheval-vapeur.

 

Des ressources moins dynamiques 

Contraintes budgétaires ou volonté de faire des économies, notamment au détriment des collectivités, les dotations de l'Etat pour compenser les compétences transférées aux Régions (avant 2004) ont été réformées; soit un manque à gagner de 2 millions d'euros pour la Région Centre.

Par ailleurs, en raison de la mise en place d'un ticket modérateur sur la taxe professionnelle, le budget régional est également amputé de 8 millions d'euros.

 

Des lois de décentralisation qui impactent  durement le budget

En 2004, l'Etat transférait aux Régions la gestion des formations sanitaires et sociales, la gestion des agents techniques des lycées, etc. Les crédits nécessaires pour assumer ces responsabilités n'ont pas été transférés en totalité. Depuis 2005, la loi de décentralisation pèse toujours plus sur le budget : le coût pour la Région Centre s'élèvera à 30 millions d'euros pour 2008.

Pour assurer l'équilibre de son budget, la Région Centre empruntera cette année 82,8 millions d'euros (emprunt en baisse depuis 3 ans).

Note moyenne de l'article : 1.0/5
Noter cet article :
noter l'article